Notre Blogue
fromage

Le fromage, c’est fantastique!

Quoi de mieux que le marché pour découvrir de nouveaux plaisirs gastronomiques? Parfois anodin et négligé parce qu’il est inévitablement dans nos vies, le fromage est un aliment que l’on sous-estime. Il s’agit d’un produit laitier ayant des centaines et des centaines de variétés! Explorons donc un peu l’univers fascinant du fromage.

La production du fromage

Au tout départ de la production du fromage, une source de lait est nécessaire: souvent une vache, une chèvre, un mouton ou un buffle. Il arrive que l’artisan fromager ait son propre bétail avec lequel il produit le lait qui lui servira pour faire son fromage. Saviez-vous que les propriétés du lait dépendaient principalement de l’âge de l’animal, des conditions dans lequel il vit et de sa nutrition? Un fois le lait trait, il faut procéder au caillage du lait et à son égouttage. De plus, pour donner de la souplesse au fromage, on ajoute du sel ou on le submerge dans l’eau salée pour le saumurer, selon l’effet désiré. Ensuite, on moule le fromage afin de lui donner une forme propre à sa variété puis on le presse afin d’extraire le surplus de liquide. Plus on extrait d’eau, plus grande est la durée de conservation du fromage (grâce à une couche plus épaisse et robuste qui se créera sur celui-ci lors de l’affinage). Ainsi, le fromage devient vraiment du fromage lors de l’étape d’affinage. C’est un peu comme la nubilité du fromage : il fermente, se remplit de sa saveur et d’odeurs qui seront retenus par la croûte qui se forme. C’est aussi à cette étape qu’on juge le fromage et qu’on le mélange ou le frotte avec diverses saveurs qui lui donneront son caractère. Bref, on peut donc dire que l’art de fabriquer du fromage est également une science. Et j’oubliais, la dernière étape (et la meilleure!) : la dégustation.

Les combinaisons populaires

Voici des fromages que vous connaissez, et avec quoi les savourer!

Le cheddar 

Vous le connaissez déjà surement grâce à sa merveilleuse texture riche et onctueuse. Mais saviez-vous que le cheddar est reconnu pour bien s’accompagner avec les radis et le  maïs soufflé salé-sucré?

Le feta

Cassant et très salé, ce fromage est parfait pour les légumes! Essayez-le dans une salade, avec des fèves edamames ou avec des poivrons ou courgettes grillés.

Le brie

L’avez-vous déjà essayé cuit au four avec une sauce aux canneberges, puis mangé avec une baguette? Un vrai délice! Il est aussi excellent avec des pistaches réchauffées ou des tomates séchées au soleil.

Quelles que soient vos combinaisons de fromage préférées, venez les partager avec nous!

octobre 22, 2014
Marche Laflamme
Traiteur

Respirez à pleins poumons! Votre traiteur de Gatineau vous rappellera de beaux souvenirs.

Saviez-vous que l’odorat a un pouvoir sur la mémoire particulièrement puissant? Une odeur peut nous ramener très loin en arrière. Par exemple, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée peut vous remémorer l’été de vos dix ans, lors de cette chaude journée où votre père venait de passer la tondeuse et que vous vous amusiez à faire des perruques d’herbe coupée à votre chien! L’odeur de diesel peut vous remémorer votre premier voyage dans les Caraïbes, lorsque vous êtes descendu de l’avion. L’odeur que vous percevez lorsque vous entrez chez votre pâtissier de Gatineau peut vous ramener à votre plus tendre enfance lorsque grand-maman faisait cuire son fameux pain aux noix que vous dévoriez chaud avec du beurre.

Quoi de plus réconfortant que l’odeur de pâtisseries au four? Votre traiteur de Gatineau qui offre aussi des services de pâtissier peut donc vous remémorer de beaux souvenirs, et peut-être en créer de nouveaux!

Votre traiteur de Gatineau peut vous venir en aide lorsque vous décidez d’organiser une réception, que ce soit pour vos entrées, vos plats principaux ou vos pâtisseries. Pas le temps ou pas l’énergie de tout préparer? Pas de problème! Votre traiteur de Gatineau peut vous aider, que vous receviez quelques convives ou que vous organisiez une réception d’ampleur.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, et pour vous mettre dans l’ambiance du temps des pommes, voici une recette de tarte aux pommes facile proposée par notre traiteur de Gatineau :

Il vous faudra :

1/2 tasse de cassonade

3 c. à soupe de fécule de maïs

1/2 c. à thé de cannelle

1/4 c. à thé de muscade

6 ou 7 pommes pelées, épépinées et coupées en bouchées (nous recommandons la McIntosh, la Cortland ou la Empire)

2 c. à soupe de beurre fondu (non salé de préférence)

Assez de pâte pour une tarte. Pour vous simplifier la vie, certaines pâtisseries à Gatineau peuvent vous la vendre toute faite.

Pour dorer la pâte :

1 jaune d’œuf

1 c. à soupe de lait

Préparation

Placer la grille du four au niveau le plus bas et préchauffer le à 375 °F.

Mélanger la cassonade, la fécule, la cannelle et la muscade. Ajouter au mélange les pommes et le beurre.

Foncer un plat à tarte de 9 po. Y répartir le mélange en pressant légèrement. Recouvrir de la deuxième abaisse. (Truc de pâtissier de Gatineau : badigeonnez le tour de l’abaisse avec un peu d’eau pour que la pâte du dessus colle bien). Bien sceller en écrasant le rebord avec les doigts ou une fourchette.

Mélanger le jaune d’œuf avec le lait et badigeonner la tarte de ce mélange.

Cuire au four environ 55 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit bien dorée.

Votre traiteur de Gatineau vous souhaite de beaux souvenir et un bon appétit!

septembre 23, 2014
Marche Laflamme

Mon traiteur de Gatineau a sauvé mon honneur

platecatering

C’était en 2013, lors de la longue fin de semaine de la fête du Canada, que j’ai compris que j’étais  une obsédée du contrôle. (Bon d’accord, au plus profond de moi-même, je le savais déjà, mais j’ai dû me l’admettre à moi-même ce weekend- là). Mais mon traiteur de Gatineau m’a permis de rester saine d’esprit et de conserver mon honneur d’hôtesse.

Je me réjouissais à l’idée d’avoir enfin un weekend de trois jours de qualité à passer avec mes trois enfants.  Métro, boulot, dodo et mère monoparentale à temps plein, je n’ai pas beaucoup de temps à leur consacrer.

Coup de fil le mercredi avant : mes parents, mon frère, son épouse et leurs quatre enfants, ainsi que ma sœur m’annoncent qu’ils veulent profiter du temps chaud et qu’ils ont loué un chalet en bordure de la rivière des Outaouais, pas très loin de chez nous. Ils viendront souper le vendredi soir. Treize! Je dois cuisiner pour treize personnes qui débarqueront chez nous dans moins de 48 heures. De l’espace, il y en a. Le bonheur de recevoir des personnes qui me sont si chères, il n’en manque pas non plus. Mais du temps pour préparer un repas de qualité… il n’y en a pas beaucoup, sinon pas du tout. Je dois préciser qu‘avant d’avoir des enfants, on m’avait nommée l’impératrice des cérémonies. Quand je reçois, je reçois en grand. Rien n’y manque : bouffe gastronomique de l’apéro au dessert, animation, jeux… et du bon vin, évidemment. Mais là, je n’ai ni le temps, ni l’énergie, ni la tête à préparer le repas pour toutes ces convives.

Ma meilleure amie m’avait parlé, il y a quelques semaines, du fait qu’elle avait fait appel à un traiteur à Gatineau lors de sa dernière réception. Elle louangeait les mérites du cuisinier qui avait tout préparé pour elle. Je l’avoue, je l’avais un peu jugée au fond de moi. Elle recevait huit personnes et ne pouvait préparer le nécessaire? Franchement. Mais ce mercredi d’été, j’avais enfin compris. On ne peut pas toujours tout faire soit même. Je lui donne un coup de fil pour avoir le numéro de son traiteur de Gatineau. Elle qui avait senti mon ton désapprobateur lorsque l’on s’était parlé la dernière fois, m’a donné l’information sans pour autant s’empêcher de me lancer un « eh bien la copine, depuis quand tu as besoin d’aide? »

Je passe le coup de fil au traiteur de Gatineau. Ce dernier comprend mon désarroi…. Et mon besoin de plaire et de contrôler. Il me propose un menu digne de l’impératrice des cérémonies. Rien n’y manque. Il préparera et me livrera le tout avant l’arrivée de mes invités le vendredi 28 juin.

Ce vendredi soir de la fin de semaine de la fête du Canada 2013, j’ai passé la plus magnifique soirée. Mes convives n’ont cessé de me remercier et de louanger le délicieux repas que j’ai « préparé » pour eux, avec si peu de temps d’avis. Ce qu’ils ignorent, c’est que j’ai eu un peu d’aide… mais ça, c’est un secret entre mon traiteur de Gatineau et moi!

septembre 2, 2014
Marche Laflamme
steak

Recette (et trucs) de votre boucherie de Gatineau pour un steak sur le grill savoureux!

La saison du BBQ est déjà bien entamée et réjouissez-vous, elle est loin d’être terminée! Nous pourrons certainement profiter des chaudes journées d’été pour encore quelques semaines. Une visite chez votre boucherie de Gatineau s’impose!

Afin de vous permettre de profiter au maximum des semaines restantes de l’été, votre boucher de Gatineau a pensé vous présenter un petit recueil de trucs et astuces pour cuisiner la viande sur le barbecue. Vous trouverez également notre recette fétiche pour un repas qui en fera saliver plus d’un. (Ne soyez pas surpris si les voisins se pointent chez vous. Les arômes qui se dégageront de vos grillades seront tout simplement irrésistibles!)

Truc numéro 1 : La coupe, la coupe, la coupe. Une coupe de viande trop grasse, pas assez grasse, trop mince, ou de mauvaise qualité pourrait faire la différence entre un repas exquis et un désastre (et si désastre il y a, n’oubliez pas de laisser un pourboire au livreur de pizza). Votre boucherie de Gatineau pourra vous conseiller sur les coupes à choisir pour un steak réussi : Aloyau (T-bone), contre-filet (entrecôte), faux-filet, filet mignon, ce ne sont pas les choix qui manquent.

Truc numéro 2 : Sortez vos pièces de viande 30 minutes avant la cuisson. Ceci ajoutera à leur tendreté.

Truc numéro 3 : Allumez votre barbecue à puissance maximale. Avant d’y placer vos pièces de viande que vous aurez choisies chez votre boucher de Gatineau, assurez-vous que le grill soit bien chaud. Un grill moins chaud ne saisira pas la viande comme il le faut, les jus s’en échapperont et votre steak sera moins tendre et moins goûteux.

Truc numéro 4 : Lors de la cuisson, évitez d’ouvrir le couvercle du barbecue, à moins que ce ne soit pour vérifier la cuisson. Lorsque l’on ouvre le couvercle, le barbecue perd rapidement de sa chaleur.

Truc numéro 5 : Ne piquez pas ou ne coupez pas la viande pendant la cuisson. De plus, ne retournez pas la pièce de viande qu’une seule fois pendant la cuisson.

Truc numéro 6 : Une fois la cuisson à point, placez les pièces de viande dans une assiette et recouvrez les de papier d’aluminium pendant 5 minutes. Ceci ajoutera à leur tendreté et permettra aux jus de se répandre dans la viande.

Recette de steak mariné pour chaudes journées d’été

Ingrédients

Pour 4 personnes

  • 2 c. à table de sauce soya
  • 1/4 tasse d’huile d’olive pressée à froid
  • Jus d’un demi-citron (petit)
  • 1 c. à table de sauce Worcestershire
  • 2 gousses d’ail hachées ou au goût
  • 3 c. à table de basilic frais
  • 3 c. à table de persil frais
  • 1/2 c. à thé de poivre blanc
  • Sauce piquante au goût
  • Quantre bons steak de chez votre boucher de Gatineau.

Préparation

Placer tous les ingrédients dans le mélangeur pendant 45 secondes.

Verser la marinade sur vos steaks et les laisser mariner quelques heures au réfrigérateur.

Bon appétit et bon été!

août 21, 2014
Marche Laflamme
Comptoir à fromage

Devenez un expert du comptoir à fromage

Beaucoup de gens aiment (ou adore) le fromage, mais il peut être difficile de naviguer à votre guise autour du comptoir à fromage, surtout si vous n’êtes pas un véritable amateur de fromage. Beaucoup de gens ne savent pas comment aborder les nombreux choix disponibles et ont souvent peur ou ne savent pas comment trouver de nouveaux fromages qu’ils adoreront. Vous pouvez élargir vos horizons en matière de fromage en apprenant quelques bases. De cette façon, vous pourrez décider comme un pro la prochaine fois que vous vous retrouverez devant un panier ou comptoir à fromage.

Pays d’origine: Cela signifie l’endroit où le fromage a été créé. Dans certains cas, le nom du fromage est protégé, ce qui signifie que s’il n’est pas produit avec des méthodes rigoureuses dans une région spécifique du monde, il ne peut pas porter l’appellation, c’est le cas du Roquefort ou du Manchego. D’autres fromages proviennent d’une certaine région, mais peuvent être produits partout dans le monde, c’est le cas du Gouda. Gardez à l’esprit qu’un fromage qui a un pays d’origine, mais peut être produit n’importe où dans le monde varie en goût et en qualité. Un fromage qui est toujours produit dans son pays d’origine conservera tous ses attributs.

Type de Lait: L’animal dont provient le lait peut faire une énorme différence au niveau du goût. Le lait de vache est le plus doux. Il est crémeux, sucré et très subtil. Le fromage fabriqué à partir de lait de vache doit être vieilli pour faire ressortir la saveur. Le lait de brebis a un goût herbeux doux qui devient piquant quand le fromage prend de l’âge. Le lait de chèvre a un goût  » fermier » et par conséquence, le fromage fait à partir du lait de chèvre a généralement beaucoup de goût.

Vieillissement: De nombreux fromages sont vieillis pendant un certain temps dans un environnement à température contrôlée. L’humidité s’évapore menant à une pâte plus dense et plus le fromage est âgé, plus la saveur est intense. Les bactéries font leur travail à l’intérieur du fromage qui se transforme de son état granuleux et friable à un état plus lisse et crémeux. Après un certain temps, un fromage peut redevenir granuleux et friable lorsque suffisamment d’humidité s’est évaporé (c’est le cas du parmesan). Les bactéries à l’extérieur renforcent aussi la saveur et aide le fromage développer une croûte.

Il existe des milliers de fromages, mais avec ces quelques connaissances de base, vous serez prêt à affronter n’importe quel comptoir à fromage dans le monde.

juillet 21, 2014
Marche Laflamme